Guillaume Bourgogne – Chef d’orchestre

Né à Lyon en 1973, il étudie le saxophone dans sa ville natale avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) où il obtient ses premiers prix d’harmonie, d’analyse musicale et d’orchestration (unanimité). C’est en 1999, après y avoir suivi l’enseignement de Jean-Sébastien Béreau, puis de Janos Fürst, ainsi que les master-classes de Pascal Rophé, Vitaly Kataev, Jacques Mercier, John Nelson, Jorma Panula, Gian-Franco Rivoli, Renato Rivolta et David Robertson, qu’il reçoit un premier prix de direction d’orchestre, ainsi que son Diplôme de Formation Supérieure mention très bien.

 

Guillaume Bourgogneest nommé en 2013 professeur à l’Université McGill (Montréal) et directeur du McGill Contemporary Music Ensemble.

 

De 2010 à 2015, il est chef principal de la Camerata Aberta (São Paulo, Brésil), avec qui il enregistre Water mirror, paru en mai 2012 sous le label SESC, et récompensé par le Prix Bravo! dans la catégorie musique classique.

 

Aux côtés du compositeur Jérôme Combier, Guillaume Bourgogne est directeur musical de l’ensemble Cairn depuis 2002. A la tête de cet ensemble, il enregistre Pays de vent (Motus ; Coup de cœur de l’Académie Charles Cros 2005) et Vies silencieuses de Jérôme Combier (æon ; Grand prix de l’Académie Charles Cros 2007), Lieux et Non-Lieu de Thierry Blondeau (æon, 2009), Furia de Raphaël Cendo (æon ; Coup de Cœur de l’Académie Charles Cros 2012),  Blanc mérité de Gérard Pesson (æon, 2017) et Portulande Tristan Murail (Kairos, 2018). Cairn fait de nombreux concerts dans des festivals de premier plan (Tage für Neue Musik, Zürich ; Présences, Paris ; Fondation Royaumont ; Musica, Strasbourg ; Zeitgemäss, Bludenz ; Ars Musica, Belgique ; Manifeste, Paris ; Darmstadt Ferienkurse…). Cela témoigne de son affinité avec la musique nouvelle. Il a ainsi dirigé un grand nombre de premières mondiales, comme celles de Seven Lakes Drive et Paludesde Tristan Murail, Carmagnole et Blanc mérité de Gérard Pesson, Vies silencieuses, Gris Cendre et Conditions de lumière, de Jérôme Combier, Tract de Raphaël Cendo, Sobre Paranambucae de Sergio Kafejian ou All Is Forgotten Now de Chris P. Harman.

 

En 2008, il fonde l’ensemble Op.Cit, « Orchestre pour la cité » (Lyon), dont la ligne artistique atypique croise musique classique contemporaine et improvisation, musique du répertoire et créations. L’album Cité Folk est paru en novembre 2011 et Pavages pour l’aile d’un papillon en 2016 (Choc Jazz Magazine).

 

De 2003 à 2008, il l’Orchestre Gulbenkian (Lisbonne) deux fois par an. Il est également invité par des orchestres comme l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre Philharmonique de Séoul, l’Orchestre National de Lille, l’Ensemble TIMF (Corée du Sud), l’Orchestre national Bordeaux-Aquitaine, l’Orchestre de Basse-Normandie ou par des ensembles tels que Contrechamps (Genève), l’Ensemble Intercontemporain, Court-circuit, L’Itinéraire (Paris), Israel Contemporary Players(Tel Aviv), Mosaik (Berlin), Sond’Ar-te Electric Ensemble(Lisbonne), L’Ensemble Orchestral Contemporain (Lyon), Linea (Strasbourg). A la tête de ces formations, il dirige dans toute l’Europe, et dans les grands festivals mondiaux : Berlin (Märzmusik), Aix-en-Provence (Festival d’art lyrique), Wroclav (Musica Electronica Nova, Pologne), Lisbonne (Musica viva), Séoul et Tongyeong (Tongyeong International Music Festival, Corée du Sud), Luxembourg, Genève (Archipel), Mexico (Radar), Le Caire et Alexandrie (Egypte), Toronto et Montréal (Canada), Sao Paulo et Campos do Jordão (Brésil). Il a également collaboré avec Die neue Vocalsolistenou encore avec le Quatuor Habanera pour le disque Mysterious morning, récompensé par un Diapason d’or en 2001.

 

Mise à jour en mai 2018

Guillaume Bourgogne – conductor

Guillaume Bourgognehad learned to play the saxophone in Lyon, his native city, before entering the Paris Conservatoire. There, he won musical analysis, harmony and orchestration first prizes. He was also first prize winner at orchestra conducting with Janos Fürst as a teacher. Nowadays, he is the co-artistic director of the music ensemble Cairn (Paris) besides the composer Jérôme Combier, and He is also the artistic director of the ensemble Op.Cit (Lyon, France). In 2013, he is appointed Professor of Conducting at the Schulich School of Music of McGill University and Artistic Director of the McGill Contemporary Music Ensemble (Montreal). He was principal conductor of the Camerata Aberta (Sao Paulo, Brazil) from 2010 to 2014.  He is used to be invited by various orchestras such as the Gulbenkian Orchestra (Lisbon, Portugal), the Seoul Philharmonic Orchestra, the National Bordeaux-Aquitaine Orchestra, the Nice Philharmonic Orchestra, etc. In addition to conducting the 19thand 20thcentury symphonic repertoire, he is also regularly invited by contemporary music ensembles such as Ensemble Intercontemporain (Paris), Court-Circuit (Paris), L’Itinéraire (Paris), Ensemble TIMF (Korea), Sond’Ar-te Electric Ensemble (Lisbon), Israel Contemporary Players, Contrechamps (Geneva), Linea (Strasbourg)… Together with these orchestras, they are used to play in the foremost festivals: Musica, Strasbourg ; Présences (Paris), Manifeste (Paris), Montreal New Music ; Tage für neue Musik, Zürich ; Märzmusik, Berlin ; Radar, Mexico ; Campos do Jordao festival (Brazil) ; Festival d’art lyrique, Aix-en-Provence ; Tongyeong international music festival (Korea) ; Musica Viva (Lisbon) ; Ars Musica (Belgium) ; Darmstadt Ferienkurse (Germany) ; Borealis (Bergen, Norway) ; Archipel (Geneva) ; Fondation Royaumont, etc. Guillaume Bourgogne has premiered many pieces written by composers like Jérôme Combier, Tristan Murail, Gérard Pesson, Raphaël Cendo, Thierry Blondeau, Sergio Kafejian etc. His discography is rewarded by various prizes: Diapason d’or, Prix de l’Académie Charles Cros, Bravo! award and Disque d’or. Besides his conducting activities, he likes to give masterclasses. On top of his teaching activities at McGill University, he teaches regularly in institutions such as Paris Conservatoire (CNSMDP), Sao Paulo State University (UNESP), Campos do Jordao Festival etc.

Crédit photo : Cécile Brossard
Crédit photo : Cécile Brossard
Crédit photo : Cécile Brossard